Leçon #4.2 : Comment créer votre plan de travail SEO?

Une des zones du plugin WPSC est très utile pour vous aider à préparer votre plan de travail SEO.

Elle se trouve dans le menu général du plugin. Et vous y trouvez le résumé de toutes les informations disponibles pour chacune des pages.

Cette zone est la “Liste des données” que vous pouvez consulter dans l’administration du plugin ou qui vous permet simplement d’exporter des données par copier/coller pour la travailler dans une feuille de calcul.

Voici une vidéo de présentation de cette zone “Liste des données

Dans le menu du plugin, vous avez un lien une liste des données.

La liste des données

La liste des données reprend un listing de l’ensemble des données disponibles pour toutes les pages du site analysé par le crawler Mitambo.

En exportant cette liste vers une Google Sheet (ou une feuille Excel ou Numbers), vous allez avoir un aperçu complet de toutes vos pages classables par différents critères comme le PageRank Interne.

En ajoutant plusieurs colonnes, vous allez gérer les remarques sur les changements à opérer.

En quelques minutes vous allez préparer la base globale du travail d’optimisation SEO de vos pages web.

  • Quels mots-clés manquent sur telle page?
  • Quels sont les mots-clés qui “polluent” l’optimisation?
  • Est-ce que ce titre est convainquant pour inviter à cliquer dessus?
  • Est-ce que ces deux pages ne sont pas optimisées pour les mêmes mots-clés?

La liste des questions peut s’allonger. Grâce à la vue d’ensemble vous vous concentrez sur les éléments essentiels.

Cette feuille de travail devient votre plan SEO stratégique d’optimisation interne de votre site.

Il vous suffira d’aller dans la boite de tâches de chacune des pages pour sauver les actions à faire et suivre la progression du travail.

L’intérêt principal de la liste des données est de vous aider à comprendre rapidement:

  1. Les pages qui disposent déjà d’une FORCE INTERNE importante
  2. Les pages qui sont déjà optimisées SÉMANTIQUEMENT mais qui manquent de force
  3. Les pages IMPORTANTES qui sont complètement SOUS-OPTIMISEES
  4. Passer en revue vos priorités de MOTS-CLES en comparant les pages

L’importance de la FORCE INTERNE

La force interne est calculée avec la formule du PageRank. Le crawler Mitambo modélise le graphe du site. Il recompose l’ensemble des liens échangés à l’intérieur du site. Chaque lien influence la page ciblée d’une certaine façon. Le total des liens n’a pas de rapport direct. La qualité du lien dépend de plusieurs éléments. La formule du PageRank permet de mesurer cette attraction.

Certaines pages sont alors détectées comme têtes de pont. Tant que vous avez un petit site, cela ne posera pas de problème particulier car Google visitera rapidement toutes vos pages. Si vous commencez à avoir beaucoup de pages (ce que je vous souhaite), alors Google utilisera ces têtes de ponts pour commencer ces explorations. Ces pages seront plus fréquemment visitées que les autres.

Nous calculons le poids de l’ensemble des liens dans le maillage interne du site. Autrement dit nous mesurons l’importance interne qui est générée par la navigation que votre thème utilise sur l’ensemble des pages du site.

Ces pages à fort PageRank internes; ce sont vos EASY SPOTS c’est à dire les endroits de progression les plus rapides.

En consacrant quelques minutes d’optimisation pour chaque page, vous allez rapidement les faire progresser.

Si au regard des données, vous n’avez pas assez de forces sur vos pages alors vous avez un problème !  Si vous avez assez de pages (plus de 100) alors votre maillage interne n’est pas bon. Il y a différentes raisons qui peuvent expliquer ce problème.

Exporter les données vers Excel ou Google Sheet

Dans le plugin, le menu «liste de données», dans les principaux « keywords », vous avez une série d’onglets : 1, 2, 3, 4, 5 mots clés optimisés sur la perception.

En fait, vous allez copier chacun des blocs que vous avez ici, et on va les coller dans un seul fichier Excel.

On aura comme cela une vue globale de l’ensemble des pages du site.

L’intérêt, c’est de pouvoir faire un tri des pages en combinant plusieurs colonnes. L’idée est de classer les pages  qui ont la plus grande force, le plus grand PageRank interne.

Dans l’exemple sur la vidéo :

  • On a une page qui a un PageRank interne de 4,11 et qui est optimisée sur un mot.
  • On voit sa réputation,
  • on voit ses différents indicateurs.

Ce qu’on va faire, c’est qu’on va rajouter deux colonnes (en fait vous en ajoutez autant que vous le souhaitez)

  • Et on va y mettre les mots-clés à cibler
  • et le titre qu’on devrait ré-écrire.

En fonction de différents éléments que vous aurez validés, on va pouvoir choisir les mots-clés (et le titre) à modifier pour chacune des pages de façon cohérente.

Avant tout, on va pouvoir cibler clairement les mots-clés à atteindre pour chacune des pages.

L’intérêt du PageRank Interne

Les pages à fort PageRank interne ont le plus de chance d’être visitées régulièrement par les Google bot.

Elles sont votre réserve de pages qui pourraient être optimisées assez rapidement.

La deuxième astuce: utiliser une réserve de pages de second niveau.

Pour mieux booster les pages qui sont déjà fortes, on va aller modifier ces pages en 2e rangs. Elles n’ont pas assez de force.

  • Mais si on arrive à augmenter leur importance
  • et si elles relient des pages stratégiques plus hautes
  • alors on va pouvoir gagner comme ça en puissance dans l’ensemble du site.

Travailler la pagerank sculpting n’est pas facile à comprendre au début. Et malheureusement il n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut pouvoir modifier les templates (et parfois créer des variantes de templates). Il faut comprendre quelles pages relier et quelles zones sur un template (corps de texte, barre latérale, fin de texte, …) on peut utiliser pour placer ces liens.

Mais l’idée que je veux vous faire passer ici est de comprendre qu’il existe des leviers internes qui permettent de mieux relier les pages entre elles.

Structurer votre plan SEO

Libre à vous d’ajouter un nombre de colonnes plus ou moins important. Si vous souhaitez ajouter des remarques particulières pour vos collaborateurs, des objectifs particuliers à atteindre (renforcer le nombre de liens entrants à créer manuellement, …), des idées de variations d’articles à créer, … tout est bon dans cette logique de vue centralisée.

Que faire ensuite avec votre plan SEO?

Après avoir validé les opérations dans votre google sheet, on retourne dans le plugin WPSC pour créer les actions.

En créant les tâches dans le back-office de WordPress, vous aller structurer vos différentes étapes de travail. Si vous travaillez en équipe: vous répartissez la charge. Si vous êtes seul vous prenez de l’avance pour ne plus trop réfléchir pour les prochains jours. Vous suivrez votre plan à la lettre.

Rapidement 10, 20 ou 50 tâches sont encodées dans le B.O. Vous êtes prêts passer à l’action de façon efficace.

Voilà, à très bientôt !

Téléchargez le plugin ici
La documentation est ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.