Leçon #1.2 : Vérifier la bonne configuration du plugin WP Search Console

L’accès aux API n’est pas toujours facile… quand on débute avec le plugin. Différents messages peuvent-être affichés qui ne sont pas toujours facilement compréhensible.

Souvent quand vous ne recevrez plus d’information mise à jour, une des principales raisons sera la suspension d’une connexion vers l’une des API intégrées dans le plugin

Dans la vidéo ci-dessous, je vous montre comment vous pouvez vérifier que les configurations sont bien validées.

La connexion aux services externes via des API n’est pas toujours transparente. Chaque service utilise différentes règles.

Authentification chez Google Search Console

Pour des raisons de sécurité, l’authentification Google ne reste pas active très longtemps. Il faut parfois redemander l’autorisation. Au début c’est parfois ennuyant mais c’est la procédure de sécurité choisie par Google.

Quand on active le plug-in, voici quelques exercices rapides à faire pour valider que la connexion est bien établie.

C’est une piste à laquelle il faudra penser quand plus tard, quand vous n’obtiendrez pas de rapport Google Search Console sur l’une de vos pages.

Il faudra venir vérifier que les connexions soient bien établies (et parfois les reconfigurer)

Vous avez réussi la configuration de votre plug-in avec les deux services : Mitambo et Google.

Vérifier rapidement les connexions

La première chose qu’on va faire, c’est de vérifier que les deux services renvoient des informations.

Pour Google Search Console

Pour Google Search Console, vous avez obtenu l’authentification, il est possible que l’appel ne fonctionne pas tout de suite ou parfois, que l’appel fonctionne et ne fonctionne plus dans deux jours. C’est assez aléatoire et ne dépend pas de nous.

En cas de soucis, la première chose que devez faire, c’est réauthentifier l’appel. Vous cliquez sur le bouton et vous recommencez la procédure pour valider la demande d’accès.

Pour vérifier les données envoyées par Google, vous allez venir dans le menu du plug-in :

Vous avez deux menus intéressants, vous avez : Analysis Search (analyse des recherches) et vous allez tomber sur cette page-ci.

Vous allez choisir soit requêtes (requests) ou pages, mais pour faire un test, vous cliquer sur « requests », puis vous cliquez sur « ’Refresh data’’ (rafraîchir données).

C’est une mécanique que vous allez retrouver dans tout le plug-in ; il faut toujours cliquer sur les boutons pour obtenir les informations. Vous voyez en bas, à gauche de votre navigateur, on est en attente d’une réponse, il y a donc un appel qui est parti.

Dans mon exemple ici je vois que j’ai 434 recherches. Ce que je vais faire, c’est que je vais cliquer ici et je vais augmenter le nombre de ligne affichées par défaut, vous pouvez être à 20 ou à 10. Vous pouvez augmenter jusqu’à 490 lignes pour afficher toutes les lignes sur une même page. Ce qui permettra de trier les colonnes pour classer les requêtes et comprendre vos potentiels.

L’intérêt, c’est que vous pouvez commencer à cliquer pour classer les mots de recherche sur base, les impressions, le nombre de CTR, des positions par exemple. Vous avez en position 1:  plan de SEO. Vous avez donc les différentes infos, ça peut donc vous aider pour mieux comprendre la façon dont vos mots-clés fonctionnent.

La deuxième chose que vous pouvez faire, c’est un test sur les pages.

Et là, vous avez la liste des pages, de nouveau la même chose, on peut les classer par nombre de pages qui ont été les plus affichées. Donc vous avez ici 126 pages qui sont proposées. Voici les nombres sur un lien de téléchargement PDF, c’est la page la plus visitée ou la plus cliquée.

Après ce que vous pouvez faire, c’est que vous pouvez combiner une recherche ici, vous voyez, c’est souligné en rouge avec du vert avec par ‘’pays’’ ou bien ‘’devices’’, je voudrais bien avoir en niveau mobile, qui sont les pages les plus demandées. Et vous avez des chiffres qui s’adaptent. Vous pouvez faire la même chose pour les ‘’requests’’ par ‘’devices mobile’’ par exemple. Dans ce cas, si vous voyez que le système fonctionne.

Pour Mitambo Search Console

Créer votre compte

Alors, pour le deuxième réglage avec le service Mitambo, ce que vous devez savoir quand vous faites la demande la première fois, vous créez votre compte.

Remarque importante: Evidemment nous ne connaissons pas encore toutes les informations sur votre site. Quand  vous vous connectez sur la Google Search Console, Google connait déjà votre site. Mitambo pas encore.

Vous allez devoir laisser du temps à notre crawleur. Pour 200 à 300 pages, vous pouvez attendre entre 5 et 7 minutes pour venir crawler vos pages. Donc patience … ne cliquez pas tout de suite pour obtenir vos rapports.

Alors une chose qui est très importante à savoir, c’est que si vous utilisez un outil comme WordFence ou un firewall de protection, vous devez autoriser l’accès de votre site à notre crawler Mitambo.

Vous allez dans les options et vous allez copier l’adresse IP de notre crawleur.

Donc vérifiez bien que WordFence est configuré, avec dans options, sous la section ‘’autres options’’, other options, vous venez mettre ‘’ whitelisted IP addresses’’. Donc là, vous mettez l’adresse de notre crawleur qui est .. (à voir dans la documentation car les adresses évoluent régulièrement).

Avec ça, vous êtes tranquille pendant quelques minutes. Vous laissez le temps à notre crawleur de régler votre page.

Comment vérifier si Mitambo me renvoie bien des données?

Là vous allez dans une partie appelée ‘liste des données’ ou ‘list of data’ et là vous cliquez sur “Recharger Données” ou ‘’Reload data’’.

La liste des données, c’est les principales listes des informations que notre crawleur produit. Vous avez par exemple pour les mots-clés, les listes des pages qui sont optimisées pour 1 mot-clé.

La liste des mots-clés optimisés, c’est la colonne ‘’perception’’. Et vous avez les pages qui sont classées par le ‘’PageRank’’ avec en détail le nombre de liens entrants et le nombre de liens sortants sur la page. J’ai les mots classés pour 2 mots-clés, 3 mots-clés, etc.

Ça vous donne donc ici, un aperçu sur les pages qui ont le plus de force, le nombre de pages pour lesquelles elles sont optimisées. Donc vous pouvez déjà faire un test ici, prendre ce genre d’élément et faire une recherche.

Puis regardez où votre page pourrait être classée si elle est classée. La page ici est 28e. On peut après tirer toute une série d’enseignements sur nombre d’autorité de la page, sur la raison pour laquelle… cette page pourrait être mieux classée, mais ça c’est une autre partie du travail.

Vous savez au moins que les deux API fonctionnent.

On reviendra dans un deuxième temps sur les données qui sont présentées ici.

Téléchargez le plug-in ici
La documentation est ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.